Pensionnat Mc Collins

Bienvenue dans un drôle de Pensionnat...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Némo Rauschenberg
Mais qui es-tu ?

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 24/09/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Armes   Jeu 7 Mai - 22:58

Luz-Lucie soupira, s'accouda à la table de classe. Elle était assise, tout comme son coéquipier blond qui s'impatientait sur sa chaise. Elle finit par déclarer :

- Ton idée est peut-être bonne, mais... JE dirigerai les opérations, que cela te dérange ou non. Pour une fois que tu fais preuve d'une once d'intelligence, il ne vaudrait mieux pas la gâcher avec une impulsion stupide, tu ne crois pas ? Je suppose que tu es de mon avis, Lancelot.

Le garçon brun, affiché sur l'écran de l'ordinateur portable qui se trouvait sur une table avoisinante, afficha une mine contrite.

"Tu sais très bien que je ne suis pas doué pour ça, Space," s'excusa-t-il. "Mais prendre la Blein-truc en otage, ça me semble pas une super bonne idée, parce que vous n'êtes que quatre et eux ils sont..."
- On s'en fout, grogna Némo, il commence à faire chaud, faut en profiter pendant qu'on est en forme.
- Ce sera sans Yan alors, déclara la jeune fille.

Le dénommé Lancelot fronça les sourcils, et elle s'expliqua, la voix empreinte de mépris :


- Le pauvre chou est choqué par la résurrection de Dimitry. Il a même dit un truc du style "Si c'est ça, je préfèrerais qu'il soit mort", enfin bref, je ne te dis pas le truc.
"Il y a de quoi être frustré, n'empêche. Tu ferais quoi, toi, si Adam passait du côté de ton père ?" ajouta l'autre.
- Mon père ? Mon père et Adam ? s'insurgea-t-elle. Tu rêves. Adam n'est pas assez bête pour aller avec ce résidu de la galaxie ! Il s'appelle pas Yan Tailer que je sache.
- C'est clair, renchérit le blond. N'empêche, ce serait drôle si Yan pétait son plomb et qu'il allait trucider direct Dimitry.
"Ce serait pas drôle du tout", les morigéna Lancelot. "Ce serait surtout une hécatombe totale. Yan se fera trucider. On a pas besoin d'un nouveau mort. L'exemple de Tsunami ne vous a pas suffit ?"
- Non. Se débarrasser du plus gros boulet des Tailer depuis des lustres ne nous fera que du bien, asséna Luz.
"Je te trouve dure. Si c'est un boulet, c'est à cause de ses parents qui ont toujours favorisé son frère et sa sœur. C'est pour ça qu'il trouve que ce qu'a fait Dimitry est horrible. Parce qu'il a été chouchouté et qu'il n'en profite même pas."
- Ça ne change rien au fait qu'il soit un boulet aujourd'hui, répliqua-t-elle.

Elle se leva, fit trois ou quatre pas. Son oreille capta un bourdonnement étrange, familier. Elle émit un léger sifflement, et une espèce d'énorme bourdon (très laid) qui pouvait tenir dans sa main fit son apparition.


- Bonjour toi, dit-elle simplement à l'horrible créature qui était venue se lover dans son cou.
- Je trouve toujours cette bête immonde, grogna Némo. D'ailleurs, qu'est-ce qu'elle fout ici ?
- Je l'avais prêté à Yan, le temps de sa mission en solo... Mais bon, il l'a pas beaucoup utilisé, alors je considère que je peux le récupérer sans problème.

Soudain, la porte s'ouvrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vinea
Game Over

Age : 28
Nombre de messages : 2032
Petit(e) Ami(e) : La vie n'est pas un jeu
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Armes   Ven 8 Mai - 19:07

Alec poussa légèrement le battant de la porte, s’engouffrant dans l’interstice avec à sa suite Di, qu’il maintenait le plus fermement possible par le poigné. Il la repoussa dans un coin et la lâcha afin de pouvoir vérifier que personne dans le couloir ne les avait ni suivit ni espionné, pour enfin refermer la porte de chêne avec une extrême précaution et se tourner vers sa camarade, reprenant d’une voix basse et sifflante la conversation qu’ils avaient interrompus dans le couloir quelques instants auparavant.
« Je sais bien que c’est pas sa faute, là n’est point la question, mais on ne peut plus rebrousser chemin maintenant qu’on s’est engagé à ce point dans cette mission… Je sais que c’est risqué mais
- Risqué ?
Riposta Di, incrédule, en parlant d’une voix nerveuse et aussi basse que celle d’Alec, Risqué ? Mais on va finir avec la corde autour du coup ! C’est la peine de mort assurée ! Et j’ai vu assez d’exécutions sur Venus pour savoir se qui va nous arrivez quand on se fera prendre, je suis pas une idiote…
- Mais c’est trop tard, maintenant, on a plus le choix ! Si jamais en plus…
»
Alec tourna soudain la tête, son expression figée, sa phrase en suspend dans un élan coupé, les yeux bloqués sur les deux individus, les deux intrus même, dans une pièce où le temps semblait s’être arrêté, suspendu dans l’air.


On la fait à deux, c'est naze, c'est court, mais on compte sur toi pour relever le niveau ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Némo Rauschenberg
Mais qui es-tu ?

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 24/09/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Armes   Mar 19 Mai - 20:39

Némo se retint d'éclater de rire. Ils étaient vraiment pas doués ou quoi ? C'était quoi de bordel ? Il pensait "y" arriver un peu moins facilement, d'autant plus qu'il venait de lancer cette idée... On aurait dit que la chance leur souriait, pour une fois...

- Je crains que nous devons interrompre notre conversation, mon cher Lancelot, s'amusa Luz. Némo, mets l'ordinateur en veille tu veux ? Il n'est pas nécessaire que toute la section scientifique admire ce qui va suivre.

La boule poilue noire et bleue dans son cou émit un grondement mécontent, et elle la caressa tout en continuant de fixer les deux intrus. Le blond obtempéra et rabattit le clapet du portable, avant de se lever à son tour, un sourire légèrement inquiétant sur la figure.
Elle rejeta ses cheveux derrière son épaule. Un nouveau bourdonnement émana de l'étrange insecte.
En quelques secondes, ils avaient tous deux dégainé un pistolet, et avaient chacun atteint un des deux ennemis. Le blond appliqua son arme sur la tempe d'Alec, et Luz, sur celle de Di.


- Esquissez un mouvement et la balle traverse votre tête, majesté, roucoula Luz d'un air luciférien.

[Ouuuh lààà XD Plus pourrave je me suicide !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexander Taylor
Mais qui es-tu ?

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Armes   Sam 23 Mai - 13:25

~« Je crois que, tout bien réfléchit, on était mieux dans le couloir »

Alec arrêta de bouger. Pousser un soupire. Est-ce que 10 minutes de vie privé était trop difficile à obtenir de la part du Seigneur ? Comment des enfants pouvaient-ils coller autant aux basques des autres ? Et surtout… Quel était cette immonde chose bleuâtre et velue ? Le Centre se reconvertissait-il en SPA ? Un approffondissement de la question semblait être de mise… Mais pour une autre fois peut-être.

L’ordinateur sous le bras. Les armes aux poings. C’était ça la jeunesse d’aujourd’hui ? Une bande de bambins à peine sevré de leur mère ? Prêt à se lancer dans une bataille dont ils ignoraient la raison même.Pret à perdre à chaque instant ce qu’ils avaient de plus chère. Si jeune. Et déjà projeté dans un monde de folie et de décandence. Dépouillés de sens commun. Alors, c’était ça la jeunesse.

Le métal froid lui meurtrissait la tempe. Creusant sa chair comme pour mieux le foudroyer au moindre mouvement. Il n’osait pas se tourner vers Di. De toute manière, elle saurait quoi faire. Il y avait des choses dont il pouvait être sure. En espérant ne pas tomber lui aussi dans la démesure.

Il aurait pût lever les mains. Dire « On pourrait d’abord discuter non ? ». Comme il l’avait déjà fait, il y a longtemps3. S’aplatir. Quémander. Supplier un ennemi sans visage et sans cœur. Pour éviter une fin qu’il obtiendrait tôt ou tard. Son honneur contre sa vie. Comme quoi, tout un prix.

Il passa lentement sa main dans sa poche. En sortit son scalpel. Leva la main au-dessus de sa tête. L’instrument rebondit sur le sol dans un tintement de métal argenté. Ils étaient armés. Eux non. S’il pouvait sans grand remord se laisser tuer, il ne pouvait oublier Di. Et il savait qu’on tirerait sur elle en premier. Or, il doutait du sort qui l’attendait si jamais Mattew lui tombait dessus après avoir laissé sa cousine mourir. Ah, les sentiments…
Il croisa les mains et les posa sur sa tête. Il s’apprêta à marchander. « Entamer les négoces » comme on dit. Mais l’autre dit une phrase qui lui arracha un sourire. Et un ricanement moqueur s’échappa de ses lèvres.

« Majesté ? Mais il faut arrêter le délire, là. Si elle c’est une « Majesté » alors moi je suis le Général du Centre ! »
~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Armes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Instruction Technique Armes de Poing
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» La Minustah remet des armes recuperees a Cite-Soleil
» Attaque sur les armes lvl 73
» Levee de l'embargo sur les armes imposes a Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Mc Collins :: Topics RP-