Pensionnat Mc Collins

Bienvenue dans un drôle de Pensionnat...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les défis ~ de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Vinea
Game Over

Age : 28
Nombre de messages : 2032
Petit(e) Ami(e) : La vie n'est pas un jeu
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Les défis ~ de la vie   Mar 17 Fév - 17:51

- Aucun doute possible, annonça d’une voix solennel Mattew en regardant le reflet de Di dans une vitre à peu près potable de la salle de bain. Di rebaissa son tee-shirt, avant de reporter immédiatement ses mains sur un étrange objet, ressemblant à un lointain cousin de l’oreillette, qui était accroché à son oreille.

- Parce que tu avais encore des doutes ?

Demanda Claes en le regardant d’un air moqueur, avant d’enlever les lunettes qui glissaient sans cesse sur le bout de son nez. Il passa sa main sur le ventre légèrement gonflé de sa sœur, et finit par se redresser. Di, elle, acquiesça, mais elle ne s’adressait ni à Claes, ni à Mattew. Le prénom qu’elle utilisa était indéniablement féminin, et tenait en quatre lettres : Sara.

- Sara dit que la grossesse semble bien se passer, et elle trouve que Claes est très élégant.

Traduit-elle en gardant la main collée à son oreille. Mattew est un sourire mesquin, et Claes détourna le regard d’un air légèrement agacé.

- Et dire que c’est une intelligence artificielle qui me dit ça… Au moins, c’est une femme qui me le sort, et pas un de mes collègues ho…

Il s’arrêta nette dans sa phrase, conscient d’en avoir déjà trop dit, et déglutit avec peine tandis que derrière lui, Mattew tentait vainement de dissimuler son rire en quinte de toux.

- Ah ah…Hum…Ah…Et il te faut…Hum hum…absolument…hum…demander ça… ha ha ha…à Sara… Tu ne peux… hum…pas nous croire… hum hum… sur parole ? Ah ah ah !

- Laisse tomber, Mattew, et reconnaît qu’elle te préfère un futur héro de guerre informatique et un stratège chargé de la descendre. C’est la loi de la nature, tu n’y peux rien !

Se vengea Claes tandis que Mattew plongeait légèrement dans la dépression en dégustant cette vérité. Di retira l'oreillette, qui se revela être un genre de casque, et pressa sur un bouton. Le casque bizarre se replia, et reprit sa place en tant que bracelet en argent à son poignet droit.

- Evite de remuer la plaie…

Gémit Mattew en s’agrippant au lavabo pour ne pas faire un malaise.

« C’est Mattew que vous préférez, n’est-ce pas ? »
Di releva la tête en direction de la voix qui venait de retentir dans la pièce. October, November et December se disputèrent une clé à molette, tandis que Tzipora servait le thé dans les fameuses et indémodables tasses ébréchées que Isaure tentait de distribuer sans en mettre partout, suivit de très près par un Dimitry veillant à ce qu’elle ne s’ébouillante pas. Carlson, lui, grignotait un BN, Démétra sur ses genoux. Kaya feuilletait un magazine avec Allison, allongée sur un bureau.
Di releva la tête, et Allen réitéra sa question.
- De nous tous, c’est Mattew que vous préférez, non ?
L’autre battit des paupières sans trop savoir quoi répondre.
- Pourquoi ?
Ce contenta-t-elle de demander, avant de boire une gorgée de thé dans la tasse que venait de lui donner Isaure. Allen vida la sienne d’un trait, et s’expliqua.
- Ben, en général, la personne que le Maître aime le plus est le régent non ? La personne que Bleinstent Sybillic préfère est le Régent Loic. Donc vous, la personne que vous devriez aimer le plus c’est Mattew. C’est pas vrai ?
Di bu une autre gorgée de thé, et ne répondit pas. Elle reposa sa tasse sur le bureau, et se contenta d’en remuer le contenu avec sa cueillere. Allen gratta avec son doigt le dépôt de sucre dans la sienne. L’autre détourna les yeux, gênée.
- Non, ce n’est…pas vrai… Je vous aime tous pareil…
- C’est bien ce que je disais ! Reprit un Allen triomphant, vous dites nous aimez tous pareil pour la forme, mais en vrai vous préférez Mattew !
Di se mordit les lèvres et, poussant sa tasse, rétorqua, les yeux humides :
- Je te jure que c’est vrai, voyons !
- Oui, que c’est vrai que vous préférez Mattew ! Avouez, hé hé hé !
- Mais nan ! Et d’ailleurs, si tu veux tout savoir…
- Oui ?
Demanda Allen en tendant l’oreille, soudain très intéressé.
- Et bien, de vous tous, celle que je préfère…C’est Sara !

*grand vide*

Allen porta sa main à sa bouche. Il était en train de monter dans les tons rouges écrevisse, et retenait avec difficulté son fou rire.
- AH AH AH AH ! Mort de rire ! Quand je vais dire ça à Mattew, la tronche qu’il va faire !


Oui, l’humour particulier d’Allen faisait partit, selon Kaya, du charme fou de ce dernier. Mais, à ces yeux, c’était plutôt parce que son humour lui attirait toujours une ribambelle de coup de poing en tout genre que Kaya devait apprécier ce trait de personnalité… Et aussi parce que, tout comme elle, il était persuadé que le café était un féculent, et que, comme, selon eux, les féculents étaient des sucres rapides, ça faisait grossir, donc par extension, c’était mauvais pour la ligne, et donc, rien ne remplacerait le thé dans la chaîne alimentaire ! (Sauf que le thé n’était pas un animal, et était censé se boire. Sans commentaire…)
Décidément, ce monde lui réserverait toujours des surprises !


- Bouh, Carlson !
Se plaignit Di, en larme, en sanglotant sur l’épaule de son cousin, tandis que ce dernier boudait le thé, regrettant son café au lait, dont, plus tôt dans la matinée, en utilisant le flair de Jenny, les Newtonberg avaient allégrement brûlé les réserves.
- Qu’est-ce qui se passe, David ?
Demanda-t-il à sa cousine en versant le contenu de sa tasse dans le sac, posé à coté de sa chaise, de Allison.
- Frappe Allen pour moi s’il te plait, il c’est encore moqué de moiiiiii !
- Hé hé hé…Avec plaisir.
Allen s’arrêta de rire en voyant Carlson se lever et faire craquer ses doigts. Il le regarda avec un début de panique dans les yeux, et se ratatina sur son fauteuil.
- Voyons, Carlson, j’ai rien fait…Chuis innocent, c’était qu’une blague…
- Pas d’excuses. Je te tabasserais, pour venger la mémoire du café Grand-Maman !

*Pour ne pas heurter la sensibilité des plus jeunes, cette scène a été coupée au montage*

- Je vois la lumière…
Gémit Allen, une fois encastré dans la mur, tandis que Kaya lui plantait sa cuillère dans le bras en poussant un « t’es toujours vivant ?! »…


Di revint à la réalité, et se trouva seule dans la salle de bain. Les deux autres étaient partit. Elle passa sa main gauche sur son ventre, et poussa un soupire. Désormais, elle ne s’habillerait plus qu’avec des tee-shirts larges et autres vêtements de grossesse. La barbe. Dieu en avait après elle, ou quoi ? Ces derniers temps, sa vie ne ressemblait vraiment pas à une utopie, c’était le moins qu’on puisse dire. D’abord, elle se retrouvait obligée d’aller en mission spéciale dans un vieux manoir à moitié en ruine tout ça pour enquêter sur le Centre, Jupiter, et les Tailer, avant de se retrouver enceinte d’un type qui avait pour mission de lui offrir par la force le repos éternel, le tout sur une joyeuse note de menace de mort et d’injures échangées entre les uns et les autres. Peace and Love ~
Et voilà qu’en plus, non à cause de problèmes de digestion, mais toujours de cette fichu grossesse, elle avait royalement vomit devant Koyuki, s’assurant toute seule la honte de ses beaux jours, régurgitant ses sucs gastrique par-dessus le pont. Classe ~
Et évidement, les idiots n’en ratent jamais une, et Asher c’était plus qu’empressé de mettre au courrant tout le monde au CRPS, ce qui lui avait valut d’être tabassé et torturé par pas mal de personnes (torture qui impliquait de lui faire boire un mélange de vieille vaisselle, d’huile de foie de morue, et de lait caillé), tout comme ce fut certainement le cas de quelques uns au bureau, dont elle ne citerait pas les noms par solidarité…
Elle sortit de la salle de bain, complètement désoeuvrée. Elle se sentait lessivée, et avait l’impression qu’elle pourrait s’endormir n’importe où, du moment que les personnes de moins de 5 points de QI ne se trouvaient pas dans les parages. A cette heure de la journée, de toute manière, ils étaient tous dehors. Elle descendit l’escalier principal sans trop y faire attention, et hésita une fois en bas. La cuisine ? Carter avait lu quelque part que lorsqu’on était enceinte, on avait sans cesse envie manger. Elle, elle avait plutôt envie de prendre ses médicaments (qu’on lui avait interdit, toujours à cause de cette grossesse. Ca commençait sérieusement à la gonfler, ça), et de toute manière, elle serait bientôt assez ronde comme ça, pas besoin en plus de s’empiffrer.
Elle prit la direction du salon, en espérant n’y trouver personne en pleine contemplation d’un fauteuil datant du 18ème siècle ou du tableau hideux –selon Asher- de Gauguin, qui y était accroché.
La salle était, heureusement, déserte, et elle se laissa tomber dans un fauteuil. Dans un peu moins de 5 mois, après tout, elle allait être « maman » et donner naissance à deux, pas un mais deux bébés, et était en voit de devenir l’une des 12, 04% des mères célibataires de l’univers. So cool ~
Elle s’imaginait déjà devoir se lever à quatre heures du matin pour calmer les monstres qui criraient à plein poumon car ils auraient fait tomber leur tétine ou leur Sophie la girafe.
Et, tout en laissant son état dépressionnaire, causé par le manque de médicament, prendre le dessus, elle sombra dans un état second et comateux.


[Hum, hum...
Alors, toi, pour ton défi, tu devras répondre au minimum 12 lignes. Ton personnage n'auras le droit qu'à trois actions, dont l'une d'elles sera obligatoirement de renter dans le salon. Tu b'as pas le droit aux flash-back, et donc ce sera un message contemplatif. Tu devras évoquer Wendy, la situation politique actuelle et la peut-être future guerre, le coup de téléphone d'Adam, et les oeufs au plat 8D

Bonne chance ! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Mar 17 Fév - 23:04

Alick avait franchement besoin d'étudier ce dossier. Pour ça, un seul endroit ou il ne serait pas dérangé : le salon. Le dossier consistait à résoudre la situation politique de Saturne. Gros dossier en quelque sorte. Mais bon, il l'avait bien mérité après tout. Il commença à lire le rapport du directeur sur la situation de la planète : c'était plutôt catastrophique... Saturne allait de plus en plus mal, les plaintes affluaient de partout, personne ne comprenait la défaite saturnoise. Ils n'étaient plus habitués, c'est vrai, aux pertes d'hommes... La rébellion crépitait de partout, "un peu comme des œufs au plat quand ils commencent à trop cuire dans la poelle..." aurait sûrement fait remarquer Wendy. Mais elle était en froid avec lui, depuis la dernière fois. Décidément, cette future guerre s'annonçait mal si il était en conflit avec Koyuki sur le plan de la stratégie, en conflit avec Wendy sur le plan émotionnel, en conflit avec le gouvernement et, pour finir, en conflit avec lui même sur tout les plans.

"Un œuf au plat pas assez cuit, c'est nul aussi..." aurait encore fait observer Wendy. En effet, Alick ressemblait à une œuf au plat mou et sans saveur. Un rat mort en quelque sorte...

Il passa la porte du salon et il la vit. Il ne s'attendait pas à la voir ici celle là ! Il ne manquait plus que ça ! Elle était ronde, beaucoup trop ronde (ce qui lui permettait de se rendre compte qu'il aurait dû la tuer tant qu'il était encore temps). L'air fatigué de porter deux monstres dans son organisme. Tellement qu'ils avaient grandis qu'il semblaient vouloir lui étendre le ventre à l'infini...
Il essaya de bégayer quelque chose, sans grand succès :


-Heu... S.. Salut ! Heu... Les monstres vont bien apparemment...

Raté pour la réplique romantique de futur père. "Comme un crêpe qu'on lance en l'air et qui s'accroche au plafond" aurait fait remarquer Wendy. Effectivement, il avait l'air ridicule... Un peu comme l'autre type au téléphone là... Adam. Un gros débile qui n'aurais même pas dû venir au monde.



[Alors, pour ton défi heuuu XD
-Je veux que les message commence par une réplique de Di.
-Au moins 20 lignes de RPG
-Je veux que tu place une allusion à la marmelade avec du beurre étalé dessus.
Et puis après je m'en fous XD. Fait ce que tu veux ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vinea
Game Over

Age : 28
Nombre de messages : 2032
Petit(e) Ami(e) : La vie n'est pas un jeu
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Mer 18 Fév - 19:59

- Encore une réplique de ce genre, et la prochaine personne qui viendra ici pourra admirer autre chose sur les murs que du Gauguin.

Répliqua Di sans ouvrir les yeux.
Je ne veux pas de médicament. Je veux des médicaments. Je ne veux pas de médicaments. Je veux des médicaments. Je ne veux pas de médicaments. Je veux des médicaments. Je ne veux pas de médicaments…


- Je veux mes médicameeeeeents ! Je suis vraiment malheureuse sans mes médicaments, je veux que mes gamins sortent pour pouvoir prendre mes médicameeeeeents !

Pleurnicha-t-elle en s’effondrant dans une crise de larme sur le dossier de son fauteuil. En plus d’être en manque de morphine, et d’avoir juste l’impression légère que la TAC lui arrachait les poumons, elle commençait à avoir une horrible envie de pain brioché avec de la marmelade aux groseilles mélangées à du beurre de cacahouète. Elle redressa soudain la tête. Depuis quand aime-t-elle le pain brioché et les groseilles ?

Elle commençait vraiment à avoir un comportement space c’est derniers temps. De plus, Mattew était devenu bizarre depuis l’incident de cet été, et Claes accusait mal le coup d’avoir dut poignarder la femme de vie, sans compter le fait que L gonflait vraiment tout le monde avec ses nouvelles manies, que Bill était pour ainsi dire injoignable, que Charlie s’inquiétait pour lui, et que en plus, il faudrait qu’elle fasse l’éducation d’une nouvelle Meisteint Di qui avait quelque chose comme 4 ans, s’en était plus supportable.

Mais, tout bien réfléchit, elle était pas la seule à avoir des problèmes. Le monde semblait crouler sous les problèmes, et ceux qu’elle connaissait semblaient frôler à chaque instant le suicide. Comment pourrait-elle élever correctement enfants si tout le monde s’entretuait joyeusement en faisant exploser des bâtiments au hasard ? Et surtout, où pourrait-elle bien accoucher ? Elle se voyait le faire ici, et Mattew préfèrerait se tailler les veines plutôt que de voir sa précieuse cousine mettre au monde deux mioches dans un endroit paumé de la galaxie…

Et elle, après une crise de nerf dépressive, elle se retrouvait en larme, avec des envies culinaires bizarre, et était en train de gueuler sur le père de ses enfants. Monde cruel.


- Je suis désolée, je sais vraiment ce qui m’a prit mais…

Et elle repartit dans une nouvelle crise de larme aigu, qui détrempa un peu plus le dossier de son fauteuil.

[Pas le temps, alors
-Minimum 15 lignes
-Dont minimum 4 de dialogue
- Avec une citation de Victor Hugo (se fait exploser)
Bonne chance! XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Jeu 19 Fév - 23:24

Après un temps d'arrêt, Alick s'approcha de Di. Il avait laissé posé son dossier sur un fauteuil. Oublié pour l'instant. Seul Di comptait.

"Les larmes sont un don.
Souvent les pleurs, après l'erreur ou l'abandon,
Raniment nos forces brisées."

Victor Hugo avait dit ça un jours. N'empêche que là, elle avait franchement besoin de se faire réconforter avant qu'une quelconque force apparaisse soudainement. Il s'assit donc sur le même fauteuil qu'elle et passa ses bras autour d'elle. Ça faisait peut-être un peu bizarre, mais il était encore maladroit avec ce genre de choses. Parfois il se demandait vraiment pourquoi elle n'avait pas choisie l'option avortement. Ils étaient jeunes et c'était franchement la honte d'avoir des enfant à cet âge quand on était si jeune. Même les parents de Koyuki n'avaient jamais rien fait de tel... Et merde ! C'était la honte internationale d'avoir des enfants à cet âge ! tant pis, après tout, ce qui était fait était fait. Maintenant, il fallait juste avoir assez de cran pour en assumer les conséquences. Le problème étant qu'il croulait sous les difficultés et que ses nerfs étaient à deux doigts de lâcher, eux aussi.
Il débita quelques paroles d'une voix un peu cassée :


-Calme toi Didi. On vas les élever ces enfants, quel que soit le prix qu'il nous en coûte. Il faudra résister aux remarques, et tu le sais, mais cela ne te fait pas peur n'est-ce pas ? C'est toi qui a voulu les garder après tout, tu devais déjà t'être habituée à eux n'est-ce pas ? Il commença à tripoter une mèche des cheveux de Di, preuve d'une anxiété qu'il tentait de dominer. Tu vas réussir à tenir, je le sais. Si j'étais toi je n'aurais pas ce courage. Tu est très forte, et ça, je ne le sait que trop bien. Parfois tu sais, je me demande quelle vie ils vont mener avec des parents pareils !

Il rit, pas grand chose bien sûr. Mais ça faisait quand même un bien fou. Depuis quand n'avait-il pas rit autrement qu'intérieurement ? Longtemps, très très longtemps. Parfois, Alick enviait Koyuki et sa famille, toujours des choses à raconter, une ambiance d'effervescence permanente... Et par dessus tout, ils restaient soudés malgré toutes les épreuves par lesquelles ils étaient passés ! Vraiment courageux ces gens là. Il y avait peut-être beaucoup trop d'enfants dans cette maison, mais au moins ils étaient heureux. Heureux et comblés. Bizarrement, dés qu'on passait le seuil de la maison Karasu, on était un membre de la famille... Sauf si on sentait le chien ou qu'on était un vendeur de produit WC, évidemment.

[Donc pour le défi :
-35 lignes
-Placer le mot : Dioscure
-Citer un, ou plusieurs, vers d'un des poèmes contenus dans "Les fleurs du mal" de Charles Baudelaire.
Et voilà ! =D Have fun ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vinea
Game Over

Age : 28
Nombre de messages : 2032
Petit(e) Ami(e) : La vie n'est pas un jeu
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Sam 21 Fév - 16:26

- Ce n’est pas vrai. Je ne suis ni forte, ni courageuse. Et j’ai tendance à oublier que je ne suis pas la seule avec des problèmes.

Dit-elle en s’essuyant les yeux d’un revers de la main, avant de se blottir contre Alick, ce dernier triturant toujours une des mèches de cheveux. La douceur qui fascine et le plaisir qui tue, avait dit Beaudelaire. Oui, elle n’était pas mécontente de la façon dont la situation avait évolué… Elle aurait pu rester comme ça des heures.
Limite si elle ne se mettait pas à ronronner comme ses chats quand ils dormaient sur un Asher tremblant d’une peur des félins.
Pourtant, elle savait, comme elle l’avait dit, qu’elle n’était pas la seule dans l’Univers à posséder une vie sociale, et qu’il ne fallait pas abuser des bonnes choses. Mais rien ne l’empêchait de profiter de la situation. Elle tourna donc son visage vers Alick, et lui adressa un sourire.


- Tu étais venu pour faire quoi au début ?

Lui demanda-t-elle pour lui manifester de l’intérêt, sans vraiment se préoccuper de ses motivations. Mais en même temps, il n’était sans doute pas venu ici pour admirer du Gauguin, et peut-être pourrait-elle lui être utile, qui sait ? Sauf si c’était un rapport de dossier, vu qu’elle détestait ça, et qu’habituellement, elle avait toute une bande de larbin au CRPS pour faire ce genre de corvée à sa place, ou encore Mattew, qui laissait son « instinct d’écrivain » (N’importe quoi !) prendre le dessus et lui écrire des rapports en alexandrins avec des rimes croisées un encore un documentaire détaillé à la Darwin. Ce genre de passion pour les rapports étaient une des facettes bizarres de Mattew, et elle n’avait appréciée que très modérément le rapport où il voulait comparer ses enfants à des dioscures simplement parce que Alec lisait « Analyse de la Mythologie dans notre société Moderne », chose contre laquelle Claes avait également protesté en frappant Mattew derrière la tête avant de l’appeler « Mathilda-baka ».
Mais en même temps, elle n’avait pas vraiment à se plaindre du genre des rapports de ce dernier, surtout s’il se les coltinait à sa place. Mattew se transformait toujours en un personnage à mi-chemin entre le chevalier servant et l’esclave quand il s’agissait d’elle, et prenait son rôle de protecteur particulièrement à cœur, se vexant si quelqu’un tentait d’usurper sa place, considéré uniquement par lui-même comme « privilégiée ». C’était peut-être pour cela qu’il n’aimait personne… ? Il n’empêchait que le comportement de Mattew lui avait toujours semblé bizarre, mais vu qu’il l’était les trois quart du temps, plus personne ne remarquait rien, sauf Carter, a qui elle avait eu le malheur d’en parler, et qui arrivait avec des phrases toutes faites et totalement fausses comme « Vous menez une relation incestueuse psychologique quasi-fusionnelle basée sur l’esclavagisme de soi au travail et d’un alter ego surdimensionné ». Carter se voyait déjà écrire un livre sur ce sujet délicat et épineux : Vie social et psychologie d’un Régent travesti. Avec un titre pareil, elle doutait qu’il pourrait devenir un best-seller.


- Est-ce que tu m’aimes ?

Di se plaqua une main à la bouche comme si elle allait vomir, les yeux exorbités. Mais u’est-ce qu’il lui avait prit de dire un truc pareil, Seigneur ? Elle ne pouvait pas se contenter de la boucler pour une fois ! Elle n’arrivait pas à croire le fait qu’elle ai laissé de tels propos s’échapper de sa bouche. C’était vraiment la dernière des pommes !

[Pas de défi pour toi cette fois, mais si tu en veux vraiment un, je ferais un effort XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Sam 21 Fév - 21:09

Alick soupira avant de commencer à répondre à la première question. Pourquoi fallait-il redescendre du nuage paisible sur lequel il planait ? Un nuage en forme de vieux fauteuil détrempé mais bon...

-Je suis là pour examiner le dossier sur la situation globale de Saturne, autant dire que c'est pas du gâteau mais...

Il stoppa vite. Plongée dans ses pensées, elle ne l'écoutait pas. Alick regarda son visage. Mais à quoi pouvait-elle donc penser ? Elle avait l'air si lointaine à ce moment précis que s'en était presque déroutant. Soudain, elle sortit de sa torpeur et posa une question tout à fait inattendue de sa part.

Alick ouvrit des yeux grands comme des soucoupes. Alors ça c'était LA question qu'aucun des deux n'avait encore posée. Ensuite, elle eu un comportement plutôt étrange. Elle se plaqua une main contre la bouche et afficha à peu près les même yeux qu'Alick. Le couple d'insurgés. Après tout, la question était tellement inhabituelle que tout le reste autour d'eux semblait disparaître. Alick commença, lui aussi à e pose des questions. Doutait-elle tant que ça ? Était-ce un des effets secondaires de la grossesse ? (la mère de Koyuki lui avait filé un bouquin qui ressassait la quasi-intégralité des comportements bizarres des femmes enceinte. Il s'était farci ça, un soir d'insomnie...) En tout cas, c'était franchement très très étrange

Alick se ressaisit après plusieurs instants de doute. Et finit par répondre à Vinéa, en recommençant de tripoter une mèche de ses cheveux.


-Oui je t'aime. Tu le sais très bien. Pourquoi pose-tu la question ? Je ne pensait pas que tu doutais autant de moi... Tu sais très bien que quoi qu'il arrive je serais avec toi. Même si on est emmerdés par les remarques, par rapport aux enfants, je resterait avec toi. Je n'aurais pas la cruauté dont a fait preuve mon père.

Mon père... Décidément, il revenait de plus en plus souvent celui-là. Et si l'énergumène qui l'avait appelé l'autre fois était vraiment ce père ? Arg. Trop naze le grand-père.


-Et toi, pourquoi tu resterais avec moi en fait ? Après tout, d'un point de vue guerrier, je suis ton ennemi. Bizarre comme alliance quand même... Bon, bref, qu'elle est ta réponse ma chère ?


Il jouait toujours avec la mèche de cheveux de Di (une nouvelle manie insupportable était-elle entrain de voir le jour ?) et lui déposa un baiser sur le front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vinea
Game Over

Age : 28
Nombre de messages : 2032
Petit(e) Ami(e) : La vie n'est pas un jeu
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Sam 21 Fév - 22:14

Un dossier sur la situation global de Saturne ? Ce genre de dossiers et de taches ne revenait donc pas au dirigeant de l’état et à son gouvernement ? Di se rendit compte qu’elle aurait du se renseigner d’avantage sur ce qu’était un stratège, et surtout les taches que pouvait bien avoir les stratèges officiels comme Alick. Est-ce que le président de Saturne n’était là qu’à titre honorifique, et que le rôle du stratège de Saturne était de gérer l’Etat ? Cela n’avait pas beaucoup de sens à ses yeux, mais pouvait expliquer plusieurs détailles, comme le dossier.
En plus, il lui semblait illogique et sadique de confier un dossier de cette ampleur à une seule personne. Si elle avait été à sa place, elle aurait eu besoin de toute l’aide du régent et des hunters pour ne serait-ce que venir à bout de la lecture d’un tel monstre. Ah, les modes selon les états…


- Je te dérangeais alors…Tu veux que je m’en aille ?

Demanda-t-elle d’une toute petite voix. Bien qu’elle savait pertinemment qu’il ne répondrait jamais par l’affirmative à une telle question, il lui semblait plus correct de la poser. Mais elle fut coupée par Alick qui semblait prêt à ce lancer dans un grand monologue idéo…Ah non, en faite il répondait juste à sa question SUPER embarrassante qu’elle venait de lui poser à peine deux secondes avant. Elle baissa ses yeux morts, et se frotta la nuque, très gênée, tandis que se dernière continuait de jouer avec ses cheveux.

« Je t’aime ». C’était tout ce qu’elle avait besoin d’entendre.

Elle tiqua tout de même sur les remarques. Qu’est-ce qu’il avait à s’imaginer que le monde entier avait les yeux braqué sur eux parce qu’elle enceinte ? C’était une obsession chez lui de se sentir espionner ou quoi ? De plus, il ne lui avait pas déjà parlé de ce sujet quelques minutes avant ? Et… Quel père ?


- Heu, pourquoi es-tu persuadé qu’on aura des remarques ? On est majeur, et en plus, les gens ont autre chose à faire que de nous faire des réflexions. Tina et Ayame ont été enceintes, alors qu’elle avaient l’apparence de gamines de 13-14 ans, et ont leur à jamais rien dit tu sais !

Fit-elle remarquer avant de ricaner. Alick aborda ensuite un autre sujet, celui-là même qu’elle souhaitait qu’il zappe. Apparemment, il allait avoir droit à quelques explications. Elle ne pouvait pas vraiment se permettre de lui mentir dans une telle situation. Lui continuait de jouer avec ses cheveux, avant de l'embrasser sur le fron, et elle rougit.

- « L’ennemi de ennemi est mon ami », non ? Moi, mon grand ennemi, c’est le Centre. Je crois que maintenant, c’est également une des grandes préoccupations de l’état de Saturne. Et puis, sans le Centre, je ne t’aurais jamais rencontré. Tu aurais peut-être fait la connaissance des autres, mais pas de moi. En réalité, je ne devais pas devenir le Maitre. Moi, j’étais celle qui devait être Régente. Mais il c’est avéré par la suite que ma… « haine » du Centre était plus forte que celle de Mattew. C’était la guerre, nous étions en crise… Et Mattew a proposé que l’on « échange » de poste. Le centre a détruit ma vie et ma famille, et j’avais enfin une opportunité de revanche. Je n’allais pas la laisser passer.
Moi, mon seul ennemi est le Centre. Saturne, Mercure, le reste… Tous ça, ça ne me concerne pas vraiment.
Et ce que je voulais te dire, c’est que… Je ne voudrais pas que tu restes avec moi à cause des enfants. Tu sais, je ne serais pas toute seule pour les élever, et ça ne me dérangera pas. Toi, tu es encore jeune, et je crois que c’est pas vraiment ton truc la famille. Alors, je ne voudrais vraiment pas que tu restes parce que tu te sens obligé. Et, je ne tiens pas du tout à t’influencer, mais moi aussi je t’aime.

Dit Di, avec un sourire en prime pour la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Ven 13 Mar - 21:32

[institution, crevasse, Shakespeare, idéal, tortueux, gouffre, anthologie, séant, synagogue, amorphe.]



Alick sourit, bizarrement elle mettait l'accent sur les choses qui n'étaient pas encore très développées chez lu, du genre : l'instinct paternel.
Il avait beau se le répéter en boucle "je vais avoir des gosses, je vais être papa, je..." il ne pouvais pas s'y faire. D'ailleurs, ces longues répliques intérieures (dignes d'une tirade écrite par Shakespeare) se finissaient souvent par "JE VAIS LES TUER !". pas très paternel effectivement. Comme si il était un être venu s'écraser sur une autre planète que le sienne. Que pour sortir de la crevasse qu'avait formé son vaisseau, il fallait emprunter un chemin tortueux... Puis tomber dans une gouffre et se relever. Pour atteindre enfin son idéal et s'étendre au somment de la paroi. Amorphe tout d'un coups. Son intuition lui disait de s'enfermer dans une synagogue. Au calme, pour écrire toute une anthologie sur Baudelaire...


-Je en reste pas avec toi à cause des enfants mais parce que je t'aime. Je complique les choses, c'est vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ti-Ohn Gram-Taylor
Nouvelle tête

Age : 26
Nombre de messages : 166
Petit(e) Ami(e) : Ash... =_='
Pouvoir : ???
Planète d'origine : Mercure
Date d'inscription : 06/07/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Lun 16 Mar - 16:52

- Tout dépend de ce que tu entends par « compliquer les choses ». Mais je crois que tu te persuade toi-même que tu complique les choses, tu t’embrouille, et au final, tu es tellement embrouillé et complexé par toutes les complications que tu imagines avoir créé que ce que tu dis n’a pas vraiment de sens pour ton interlocuteur...

Fit-elle remarquer avec un grand sourire narquois qu’on pouvait voir sur la tête de Sacha quand il avait fait avaler à Mattew de la pâté pour chien sans l’en avoir avertit et d’une manière déguisée volontairement, comme dans un de ses gâteaux pour enfant en forme d’ourson, mais fourrés avec autre chose que du chocolat OGMifié…
De plus, tenir une telle conversation devenait de plus en plus bizarre, comme s’ils étaient dans une mauvaise série télé, où elle aurait été une actrice avec un jeu particulièrement mauvais, qui après, aurait du se lever, mit la main sur la poignée de porte du salon, et se serait effondrée contre le battante, morte, d’une balle en pleine tête. Oui, il y aurait eu du sang, ça aurait été romantique… Et après, une de ses grandes enquêtes, comme dans « Les Experts » ou « Bones », avec un type en costard et lunettes noires, qui aurait interrogé tout le monde à la Gibbs, puis il y aurait eu une course poursuite effrénée dans le parc au terme de laquelle Sacha, le meurtrier, aurait été abattu par le super policier… Mais pourquoi Sacha comme meurtrier ? Etait-ce un désir inconscient de le frapper avec un de ses tabourets de bois à trois pieds, comme dans les films, qui remontait à la surface ? Sûrement. Après, on aurait appelé une experte en anthologie –non, c’était plus anthropologie, l’anthologie étant ces stupides recueil de pleins de poèmes surréalistes avec des phrases aussi peu cohérentes les une entre els autres que « dans son œil, ciel livide où germe l’ouragan » et « sa jambe blanche de statue », comme savait si bien le faire ces quelques rares shoutés de la vie qui se suicidaient à 30 ans.
Et donc, les experts médicaux légales auraient prit des photographies de la scène de crime, et auraient tracé avec leur machin jaune ou blanc selon les séries, les contours de l’endroit où le corps avait été retrouvé, et comme dans « Burn after reading », le chef, avec une allure de roi, aurait dit une phrase stylée du genre « Mais pourquoi s‘embarrasser d’un corps ? Brûler-le. »
Et on aurait ainsi évité une enquête onéreuse et stupide, qui les aurait conduit dans un chenille avec des dizaines de sosies de Mikané que l’on revendait illégalement à des particuliers à un prix fantasmagorique pour des chiens d’une telle race. Bien entendu, le séduisant inspecteur en costume noir aurait cassé son chef en répliquant « Je me suis permis de prendre un peu d'avance », comme le Ministre à la première de Cyrano de Bergerac, et serait sortit du bureau en arrachant la photo de la victime, dont le roux jurait avec le décor du bureau, et le magnet qui le retenait.
Et là, c’est le moment où l’on dit « Over-dose de série policière ».


[Le défi :
- Répondre maximum 15 lignes
- Avec les mots : dix-huit ans, alchimie, cinglé, existence, métamorphose, opposition, récompense, force, caractère et fiançailles.]

C’est fou ce qu’on trouve comme mots dans une page de Harry Potter…XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Jeu 19 Mar - 18:48

[dix-huit ans, alchimie, cinglé, existence, métamorphose, opposition, récompense, force, caractère et fiançailles.]


Alick s'arrêta précipitamment de jouer avec les cheveux de Di. Ce qu'elle disait était vrai bien sûr, mais on n'avait jamais osé, depuis le début de ses 18 ans d'existence, lui faire la remarque. Ça prouvait bien qu'un lien spécial les unissaient à présent. Au début, le lien qui les unissaient était plutôt tendu et ultra-fin. Maintenant, il avait subit un importante métamorphose. Totalement en opposition avec ce qu'il était... L'alchimie des sentiments.
Ça y est, Alick était devenu cinglé au point de penser par métaphores. Décidément, il n'y avait pas que les lien qui changeaient ce moment...


-Ouais, je dois me poser trop de questions c'est pour ça... Bof, après-tout, ça n'est pas si grave non ? Je compte maintenant sur toi et ta force de caractère pour me rappeler à l'ordre dans ces moments là... OK ?

Juste une pensée en vrac s'imposa à lui. Y allait-il avoir des fiançailles, ou autre célébration destinée à célébrer les nouveaux couples ? Alick n'était pas sûr de vouloir de cette "récompense". Les enfants en était déjà une qui suffisiat à le combler, alors pourquoi en rajouter ?



[20 lignes au max
*en foutant quelques figures de style
*en plaçant les mots : fantasmagorique, relatif, complexe, moi, débile, hésitation, flemmingite aiguë, tympans]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ti-Ohn Gram-Taylor
Nouvelle tête

Age : 26
Nombre de messages : 166
Petit(e) Ami(e) : Ash... =_='
Pouvoir : ???
Planète d'origine : Mercure
Date d'inscription : 06/07/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Ven 20 Mar - 16:44

[Bon, pour les figures de style, je sais déjà pas faire ça au brevet, alors dans un post, tu peux toujours courir… 8D]

- Si tu le dis…

Répondit-elle d’une voix mal assurée. « Comment ça, ma force de caractère, c’est quoi ces sous-entendus ? » Pensa-t-elle avec une grande envie de lui coller son poing dans la figure… Hum, enfin, bref !
Apparemment, c’était désormais officiel, elle était vraiment comme une des ces filles de séries télé, au milieu d’une relation à la fois trop simple et trop complexe pour elle. Elle avait l’impression qu’elle ne pourrait pas suivre le rythme très longtemps si ils avaient toujours des conversations de ce genre. Avec Mattew, ils devaient aligner les deux mots l’heure en moyenne quand ils se voyaient, et devaient sembler atteint d’un syndrome de flemmingite aigu du mouvement des cordes vocale…
Mais comme on le dit souvent « tout est relatif » même si elle ignorait ce que ça signifiait vraiment, et toutes ses hésitations sur le comportement qu’il lui fallait adopter dans l’instant présent risquait de la faire passer pour une débile aux yeux d’Alick (Mais comme on dit, « l’amour est aveugle » 8D, et avec un peu de chance, lui aussi)
En réalité, en y réfléchissant bien, elle était peut-être un peu trop portée sur elle-même… C’est toujours « moi, moi et moi », a tel point que Alick avait littéralement abandonné son dossier dans un coin de la pièce pour lui faire un gros câlin ( Et bien sur, comme toujours, elle avait sut mettre a profit cette situation fantasmagorique)…

Elle finit par se rappeler qu’il fallait peut-être faire un geste envers son « soupirant » en titre, et lui prit les deux mains pour les poser sur son ventre, en priant le ciel pour qu’il ne lui explose pas les tympans en protestant…


[- maximum 15 lignes
- bien, mal, contraste, étoile, illumination, constellation, briller, et nuance]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Mer 25 Mar - 22:08

[bien, mal, contraste, étoile, illumination, constellation, briller, nuance]

Alick n'osait même plus bouger en cet instant. Comme s'il était bloqué sur la frontière entre le bien et le mal... Pourtant, il savait que ça n'avais rien de mal, mais il se dégageait de ce geste une sensation de malaise. Et maintenant de malaise suintait de tout l'être d'Alick. C'est pourquoi n'osait pas bouger d'un pouce. Il fronça juste les sourcils, créant une espèce de ride sur son front.
Il eu soudain une illumination, comme si une étoile brillait pour lui à ce moment là. Enfin, c'était plus une question qu'une illumination mais bon...

Était-il censé sentir quelque chose de bizarre dans ce ventre ? Bizarre... En tout cas, il ne sentait rien. Cette image de Di et de lui faisait un franc contraste par rapport à l'image qu'il s'était fait de lui à dix-huit ans. Oui, entre le type grand et confiné dans un bureau, Wendy à ses côtés et le gringalet qu'il était, même pas bien coiffé et absorbé par ses futurs enfants, il y avait une nuance.

Son front se détendit et il finit par demander, d'un air pas gêné du tout :


-Heu... Pourquoi tu fais ça ? Ton ventre fait l'effet boa constricteur et ça bouge même pas dedans... C'est pas drôle et ça me fait même pas ressentir que je vais prochainement devenir père...


[Alors, 10 lignes au max
Placer une citation de Rabelais
Placer une réplique de Mère Ubu (dans Ubu roi)
Placer les mots et expressions : machine à décerveler, roseau, art, sujet, musique, ville, complexe, réseau, épopée, canne]


Dernière édition par Alick Beaudelaire le Mer 25 Mar - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ti-Ohn Gram-Taylor
Nouvelle tête

Age : 26
Nombre de messages : 166
Petit(e) Ami(e) : Ash... =_='
Pouvoir : ???
Planète d'origine : Mercure
Date d'inscription : 06/07/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Jeu 26 Mar - 18:55

»Une machine a décerveler, si seulement j’avais une machine à décerveler ou une de ses bonnes vieilles cannes de marche en roseau super résistante sous la main ! » Se dit Di en enfonçant du mieux qu’elle pouvait ses ongles manucurés dans les mains d’Alick…

- Tu n’es vraiment…Q’un sombre crétin !

S’écria-t-elle en se relevant du mieux qu’elle put, chose qui ne fut pas aisé. Il aurait put lui répondre n’importe, aborder n’importe quel sujet, et même lui parler d’art ou de musique s’il ne savait pas quoi dire, mais il n’était pas obligé de lui sortir ça ! D’accord, c’était situation particulière, voir complexe, un peu comme le réseau d’un métro d’une ville. Ou alors, mieux aurait valut qu’il ne dise rien du tout. Mais ne dit-on pas que l’ignorance est mère de tous les maux ? Oh, elle ne savait plus du tout quoi faire. Et elle était loin de ressembler à la Pénélope de l’épopée d’Ulysse…

- Qu’est-ce qu’on ta appris dans ton école débile pour stratèges surdoués ? Pas la délicatesse et la politesse, ça c’est sur ! Je me demande comment j'ai put tomber amoureuse de toi !

Et, sans plus de cérémonie, elle lui enfonça son poing dans la figure.

[- 10 lignes maximum
- révolte, excuse, explication, effet, ange, loi, souffrir
- Evoquer les tarifs des compagnies de téléphones portables 8D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Mer 8 Avr - 0:54

Alick ne vit même pas le coup arriver, il était trop occupé à préparer une bonne excuse, en plus d'une explication pour ses paroles. Il ne s'aperçut du fait qu'il avait été frappé que par la souffrance que lui causait sa mâchoire... C'est à ce moment là qu'il se rendit compte que ça faisait un drôle d'effet de se faire frapper par une femme enceinte profondément blessée.
Il avait déjà souffert plusieurs fois, et la plus grande souffrance avait été sa facture téléphonique... Les agences de téléphonies mobiles ne pouvaient donc pas faire un tarif spécial Alick-Wendy ? Parce que le montant à payer faisait franchement mal au budget... Mais c'était la loi de la jungle de la téléphonie mobile.
Alick, comme sauvé par un ange gardien, trouva le dossier sur la situation globale de Saturne et se protégea la tête avec, juste au cas où.

C'est à se moment là qu'il choisit de se justifier pour sa révolte soudaine :


-Essaye de me comprendre deux secondes OK ? Je ne peux pas m'imaginer être père du jour au lendemain. Bon, je sais, ça fait plusieurs mois qu'ils on commencés à te déformer l'abdomen mais... Je trouve que c'est franchement bizarre ! Moi, je ne ressent pas l'instinct paternel, ou un truc dans le genre. C'est pas que j'ai pas envie de les élever avec toi, c'est juste que ne je me vois pas du tout le faire ! Je ne vais pas encore te bassiner avec le problème de l'âge, j'ai compris que tu t'en fichait complètement, mais y a un truc encore plus gênant. Je... Ne peux pas prévoir à l'avance ce que je vais pouvoir faire et ça, ça me tue, ça me révolte, ça me déchire. Dis en ce que tu veux, mais pour moi, c'est important d'assurer son avenir, et pour l'instant, je peux te garantir qu'il est incertain !


La pile de feuille devant son visage atténuait sa voix, ce qui lui donnait l'impression d'être anonyme. Le téléphone portable d'Alick sonna, la sonnerie qu'il avait programmée pour Wendy, mais il ne répondit pas. Elle attendrait, pour une fois.


[Pardon, j'ai fais beaucoup plus que 10 lignes mais je ne pouvais pas me résoudre à raccourcir ce message 8B (comme gage, je chanterais, promis XD)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vinea
Game Over

Age : 28
Nombre de messages : 2032
Petit(e) Ami(e) : La vie n'est pas un jeu
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Jeu 9 Avr - 14:36

Di se mordit la levre inferieure, les poings toujours serres et prete a le frapper au moindre ecart de langague ou de comportement.

- Mais c'est justement ça ton probleme ! Tu veux tout prevoir, or c'est impossible ! Est-ce que tu avais prevu tout ce qui est arrive ? Excuses-moi, mais j'en doute fort ! Tu ne peux pas prevoir le futur, et c'est ce qui le rend si magique ! Si l'on pouvait tout prevoir a l'avance, on n'aurait plus de surprise, et la vie ne vaudrait même plus la peine d'etre vecue ! Ca ne serait meme pas "vivre".
Ni toi ni moi n'etions prepare a ce qui est en train de se passer, mais il faut s'adapter ! Et si tu penses que tu n'as les epaules ou assez de courage pour reussir a surmonter cette petite difficulte, je le ferais pour nous deux.

Elle poussa un soupir, les fronces, regardant Alick d'un air aui n'avait pas grand-chose de bienveillant, les mains sur les hanches -ou, du moins, ce qui en restait-.

(C'est vraiment court, mais il met difficile de taper, et j'ai resume en 5 lignes mon brouillon papier de deux pages que j'ai ecrit hier 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alick Beaudelaire
Délégué-Canon ténébreux 8D

Nombre de messages : 299
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Point de vie:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Mar 14 Avr - 18:16

Alick abaissa son dossier de 100 pages au moins, laissant apparaître des yeux déterminés.
-Non, je ne te lasserais pas endurer cela toute seule. J'ai un rôle à jouer dans ce périple, moi aussi. Et je ferais de mon mieux ! Quoi qu'il arrive !

Ses yeux étaient comme assombris par la détermination. Il envoya valser le dossier contre le mur. Se releva de toute sa hauteur et, les mains sur les anches lui aussi, il déclara :
-Maintenant, tu peux me frapper. Je t'y autorise alors, au nom des enfant frappe-moi pour avoir été un père indigne !
C'était la première fois qu'il les qualifiait de ce nom : "enfants". Peut-être, finalement, que cette conversation avait réveillé en lui un instinct paternel. Un peu tardivement, c'est sûr, si il l'avait eu depuis le début, il aurait pu éviter toute cette conversation gênante. Et voilà que son portable recommençait à sonner... mais qu'est-ce qu'elle avait Wendy aujourd'hui ?

[hahaha ! le manque d'inspi total XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Martha A.J. Del Tanda
On commence à se souvenir de toi

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   Ven 17 Avr - 22:31

Martha courait dans les couloirs du pensionnat, les yeux embrumés -elle avait pris sa décision- en un an elle avait changé, elle avait refléchit, elle avait mûri, elle avait évolué, elle avait grossit, elle avait remaigrit ce n'était maintenant plus une enfant, il fallait qu'elle revoie Alick, absolument..............
ABSOLUMENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!C'était une nécessité, vitale. Ses pas résonnaient dans le couloir désert, ses mains agrippaient un chariot, énorme, avec 5961 petites roues en plastique fushia de chacune 2.3 cm de rayon sauf les 3 du milieu à l'arrière mesurant chacune 6 cm de diamêtre (chariot évidemment fait sur une commande très spéciale de la part de Mme Torellini Del Tanda), dirigé par 21 boutons :

- tourner a gauche,
- tourner a droite,
- aller tout droit,
- reculer a droite,
- reculer a gauche,
- reculer tout droit,
- faire demi tour,
- faire un quart de tour vers la droite,
- faire un quart de tour vers la gauche,
- Accélérer,
- Ralentir,
- Régulateur de vitesse (on ne sait toujours pas a quoi ça sert),
- Mise en marche des turbo,
- Mise en marche du GPS,
- Arrêt du GPS,
- Activation de la fusée de détresse,
- Rétractation des roues,
- Déploiement des ailes,
- Rétractation des ailes,
- Activation du détécteur de voix,
- Fermeture du détecteur de voix.

Un design (lui aussi realisé par les soins de Mme Torelli Del Tanda), representant les 7 couleurs de l'arcs en ciel, et un dessin de 50 cm représentant Uranus d'un "vert salade" entourer d'un coeur "rouge baiser", à l'interieur des coussins "jaune poussin" en soie brodée avec du fil "violet aubergine" et recouvert d'un tissu imprimé avec des grrrosses camélias dessus, cousu avec soins par des lépreuses, anorexiques, estropiées par une vie dangereuse, sorcières, et fabricantes de potion magique et filtre d'amour. (Même si cela n'est qu'acessoire, cela reste tout de meme très utile pour la compréhention du texte What a Face )
Le couloir sombre, aux murs délavés, abimés par l'érosion, ainsi que l'usure du temps, paraissait faire des kilomètres et des kilomètres. Le chariot était lourd (tant le technologie, c'est pas léger ! What a Face );
Martha entendit des voix qui s'élevaient depuis le salon. Elle activa alors son détecteur de voix, à quelques mètres de la porte de l'entrée.
-"BIIIIIIIP...................Voix Détectées :

- Alick Beaudelaire,
- Di (...)


Alick... ALICK... ALLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICK !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Martha avança sa main vers la poignée de la porte, s'arrête quelques instants, regardant la porte, puis le chariot. Elle eut une minute d'hésitation, elle n'avait pas attendu si longtemps pour renoncer maintenant, elle ne pouvais plus faire machine arrière, il était trop tard. Elle pensa aux lépreuses, puis à sa mère, qui avaient fait tant pour elle...
Elle leva la tête vers le ciel (obstrué par le plafond) et murmura dans un soupir : "Je suis prête maintenant...". Elle appuya sur la poigné (plus sûre d'elle à présent). Les quelques secondes qui s'écoulèrent entre le moment ou elle abiassat la poignée et le moment ou la porte s'entroufrit, paru des heures.
La porte s'ouvrit... Elle apperçut alors, face à elle, à quelques mètres à peine, Alick (l'élu et son coeur) et... Di ?!, DI ENCEINTE !!!!! (et oui elle a l'instinct maternel a fond, et elle sait reconnaitre une femme enceinte même de deux mois !!!!!!!!!!!!!)



(YOUUUHOU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! MARTHA EST DE RETOUUUUURR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les défis ~ de la vie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les défis ~ de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Mc Collins :: Topics RP-